Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Comment trader les devises exotiques ?

Comment trader les devises exotiques ?




 Majoritairement émises par des pays émergents, les devises exotiques suscitent l’enthousiasme des investisseurs. Café du Forex vous conseille pour vos choix.

Caractéristiques des devises exotiques

Les devises dites exotiques s’opposent aux devises principales traitées en masse et depuis de longues années telles que le dollar, l’euro, la livre sterling, etc. D’une part, elles sont traitées en très faibles volumes, comparées à la paire euro/dollar notamment, qui représente à elle seule au moins deux tiers des volumes d’échange. D’autre part, elles sont émises par des pays émergents et non par des pays avancés, à l’exception notable du won coréen, puisque la Corée du Sud, bien qu’associée au monde émergent de par sa localisation, doit être considérée comme un pays avancé.

Ces devises exotiques, si elles restent minoritaires dans les volumes, attirent un nombre croissant d’investisseurs, notamment en fonction de l’actualité économique des pays émetteurs. Andrea Tueni, sales trader chez Saxo Banque, confirme cet engouement : “si les devises sont traitées de gré à gré, certains éléments nous indiquent une augmentation des échanges sur les devises émergentes, particulièrement depuis l’été 2013”. En effet, suite à l’annonce de la Fed au printemps 2013 de la possibilité d’une réduction de sa politique de quantitative easing, les devises émergentes ont connu de forts mouvements de retraits de capitaux d’investisseurs privilégiant la perspective de rendements supérieurs aux Etats-Unis. Elles sont ainsi subi en 2013 une baisse de l’ordre de 10% de leur valeur.

Won coréen et peso mexicain à la une

Andrea Tueni précise que le real brésilien ainsi que les roupies indienne et indonésienne ont été particulièrement traitées dans cette phase de turbulences. Mais le rand sud africain, la livre turque, le renminbi chinois, le won coréen, le peso mexicain ou encore le rouble russe, le zloty polonais et le RON – Romanian new leu – roumain intéressent également les investisseurs, à des vues de couverture principalement.

Les devises exotiques, comme l’ensemble des devises d’ailleurs, seront, en 2014, très dépendantes de l’évolution du dollar et de la politique monétaire de la Fed. Andrea Tueni anticipe la poursuite d’un mouvement de dépréciation : “A moins d’un changement brutal dans cette stratégie de la Fed, les devises émergentes devraient continuer à s’affaiblir, à l’exception du won coréen et du peso mexicain, dont les pays émetteurs semblent plus solides d’un point de vue économique”.

La Corée semble effectivement bénéficier d’une économie porteuse et voit ses perspectives de croissance révisées à la hausse depuis les six derniers mois. Il en est de même pour le Mexique, non seulement du fait du rebond de l’économie américaine à laquelle il est très lié, mais du fait des réformes structurelles mises en place, notamment dans le secteur de l’énergie.

En dehors de mouvements ponctuels et imprévisibles, le won coréen et le peso mexicain seraient donc les seules devises propres à s’apprécier en 2014.

Celles-ci peuvent être traitées directement par l’achat ou la vente de paires de devises (spot). C’est la stratégie majoritairement utilisée par les investisseurs. Mais le recours aux options, aux forwards ou encore aux swaps de change et produits structurés peut s’avérer utile.

A lire aussi :

12 erreurs classiques à ne pas faire sur le forex

10 conseils pour devenir un meilleur trader

Nadège Bénard

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.