Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*
La stratégie de Warren Buffet pour payer ses actions moins cher

La stratégie de Warren Buffet pour payer ses actions moins cher

L’oracle d’Omaha achète bien ses actions sur le marché comme vous et moi, sauf que Warren Buffett utilise des canaux un peu différents vu les quantités d’achats, mais il a surtout une astuce pour que son prix de revient soit inférieur au prix auquel il a acheté ses actions. Vous verrez également qu’avec cette astuce, que je vais vous dévoiler, il peut même gagner de l’argent sans même devoir acheter les actions.

Pour la petite histoire, il avait d’ailleurs gagné beaucoup d’argent avec Coca-Cola bien avant d’avoir les actions en sa possession, c’est ce que je vous propose d’apprendre dans cet article.

Si vous pensez que son astuce est la vente à découvert, je vous arrête tout de suite, ce n’est pas le sujet de cet article. Mais la question a le mérite de se poser lorsqu’on annonce qu’il est possible de faire des gains en bourse sans posséder les actions. Dans la stratégie que je vous propose dans cet article, je parle bien d’achat d’actions et non pas d’emprunts d’actions.  Je ne vais donc pas m’étaler sur cette stratégie particulière et parfois décriée.

Découvrez dans cet article la méthode de vente de put en Cash secure Put, notre rappel sur le fonctionnement des options, les avantages et inconvénients à recourir à ce type de mécanisme pour ses investissements en Bourse.

Qu’est-ce que la méthode Cash Secured PUT ?

La technique qu’utilise Warren Buffett est tout simplement à base d’option. La stratégie d’achat que je vais vous présenter est très connue par les Traders professionnels puisque ces mêmes Traders utilisent les options dans 95 % voire 99 % de leurs tradings et Warren Buffett, en bon investisseur professionnel, utilise aussi les options. Il en est même un des plus gros utilisateurs au monde si ce n’est le plus gros.

Cette fameuse technique d’option s’appelle le Cash Secured PUT. Nom qui peut vous paraître barbare au premier abord, mais qui est d’une simplicité enfantine et surtout d’une efficacité redoutable. J’entends par simple le fait que même un enfant de 10 ans pourrait la mettre en place. Ah oui, si vous pensez que pour réaliser des gains en bourse, il faut un QI de 150 et Bac +12 en finance, je vous arrête tout de suite. Comme toujours, les choses les plus simples sont bien souvent les plus efficaces.

Alors en quoi consiste ce fameux Cash Secured PUT ? Il s’agit tout simplement de vendre un contrat d’option PUT. Voilà, je pourrais presque finir l’article ici, mais vous vous doutez bien qu’avec cette seule information, vous n’iriez pas bien loin.

Lire aussi notre article Qu’est-ce qu’une Option ?

Cash Secured PUT : exemple pratique avec l’action coca cola

Avant de vous donner tous les secrets de cette stratégie, permettez-moi de vous présenter un cas pratique : l’achat par Warren Buffett des actions Coca Cola en 1988 avec cette méthode bien rôdée.

Tout d’abord, pourquoi Warren Buffett avait placé une vente de Cash Secured PUT sur Coca Cola et savez-vous comment Warren Buffett choisit ses actions ?

Warren Buffet s’intéresse aux sociétés dont les actifs sont supérieurs au cours de bourse parce qu’il cherche avant tout à protéger son argent. Il part du principe que si la société devait faire faillite, l’ensemble des actifs vendus pour liquider la société et une fois les dettes payées, il resterait assez d’argent pour que les actionnaires puissent récupérer leur investissement. Il se trouve qu’à la fin des années 1980, Coca cola se trouvait dans cette situation.

De plus, en étudiant la société un peu plus en profondeur, il avait perçu les développements à l’international et les nouvelles boissons que prévoyait de sortir la compagnie. Alors que presque tous les feux étaient au vert, Il y avait cependant un petit bémol, et de taille. Warren Buffett estimait qu’à cette époque, le prix de l’action Coca Cola (35$) était beaucoup trop cher et que sa couverture de risque n’était pas optimum.

Il avait calculé que le prix de l’action Coca-Cola, pour correspondre à sa logique d’investissement, devait se situer aux alentours des 30$. Deux possibilités se présentaient alors à lui : soit d’attendre que le prix descende à 30$ pour en acheter, soit placer un Cash Secured PUT à 30$.

Conformément à sa stratégie d’investissement, Warren Buffett a acheté ses premières actions Coca Cola pour un prix de 30$. C’était le 15 janvier 1988. Si vous regardez bien la date, il s’agit du troisième vendredi du mois de janvier de cette fameuse année 1988. Mais en quoi le fait que ce soit le troisième vendredi du mois a une importance ?

Je dois vous expliquer qu’un contrat d’option, quel qu’il soit, à une date de fin, que l’on appelle la date d’échéance, et que pour ce type d’option dite américaine, l’expiration se fait généralement le troisième vendredi de chaque mois, ce qui confirme que Warren Buffett a bien utilisé des options pour acquérir ses actions à cette échéance.

Pour avancer dans cet article, je vais vous donner quelques bases pour une meilleure compréhension de la suite.

Consulter également notre Dossier complet sur Comment investir dans la Value

Les options, qu’est-ce que c’est ?

Pour résumer rapidement, un contrat d’option est juste un agrément entre deux personnes, un acheteur et un vendeur, pour acheter ou vendre un actif sous-jacent (dans  ce cas, il s’agit de l’action Coca Cola), à une date précise (notre fameuse date d’échéance du 15 janvier 1988), à un cours précis qu’on appelle le prix d’exercice (les 30$ des actions Coca Cola), soit en payant si vous êtes l’acheteur du contrat, soit en étant payé si vous êtes le vendeur du contrat, ce qui était la situation de notre ami Warren Buffett.

Dans le cas présent, cela veut dire que Warren Buffett, en vendant une option dite PUT, s’est engagé à acheter des actions Coca Cola, si et seulement si le prix de Coca Cola était en dessous de 30$ à la date d’échéance.

Être vendeur de PUT, c’est avoir l’obligation d’acheter le sous-jacent si celui- ci est en dessous du prix d’exercice, en contrepartie de la réception d’une prime.

Pour être sûr que le procédé soit acquis, imaginez que vous aussi vous étiez vendeur d’un PUT Coca Cola comme Warren Buffett. Votre obligation puisque vous avez reçu une prime, était d’acheter les actions Coca Cola au prix d’exercice de 30$ si celles-ci étaient en dessous de 30$ puisque l’acheteur du PUT, lui, de l’autre côté, avait acheté le droit de vendre ses actions à 30$, peu importe le prix de Coca Cola en dessous de 30$. J’espère que c’est clair pour vous.

L’acheteur du PUT, lui, a acheté l’assurance de pouvoir vendre ses actions à un certain prix, pour protéger son portefeuille.

La question que l’on pourrait légitimement se poser est de savoir pourquoi l’acheteur a acheté un PUT alors qu’un simple ordre STOP aurait fait l’affaire.

Alors, je ne vais pas rentrer dans les détails des pour ou contre les ordres STOP par rapport à une option, mais sachez simplement que l’inconvénient principal d’un ordre STOP est qu’il ne vous protège pas en cas de gap baissier. L’investisseur ou le trader a exactement la même logique que vous lorsque vous achetez un contrat d‘assurance pour votre voiture. Vous payez une prime à votre assureur pour qu’il vous garantisse de la réparer ou de la changer si vous la cassez. Vous protégez votre bien, le trader protège son bien également, c’est-à-dire ses actions.

Les avantages et inconvénients de la méthode de Warren Buffet pour acheter ses actions moins chères




Vous vous doutez bien que malgré la simplicité du procédé, on ne vend pas des Cash Secured PUT n’importe comment. Il y a des règles à respecter, mais revenons à la transaction qui nous intéresse pour voir les avantages et aussi les inconvénients.

Pour bien comprendre la situation et la stratégie, je vais me servir du cas présent, cela sera plus facile à assimiler, surtout avec des chiffres.

Nous allons devoir extrapoler un peu car je n’ai pas réussi à trouver les détails exacts de la transaction. La seule chose dont je suis sûr c’est qu’entre 1988 et 1989, Warren Buffett a acheté 23 millions d’actions du géant d’Atlanta.

Disons qu’il a voulu commencer par le quart, soit 6 millions d’actions. Il a donc vendu 60 000 contrats d’option PUT puisqu’un contrat d’option couvre 100 titres. Partons du principe qu’il a vendu un PUT pour 0,50$ de prime par action soit 50$ par contrat.

Les avantages du Cash Secured PUT




Le Cash Secured PUT présente deux avantages.

Le premier avantage concerne le prix de revient de l’action achetée. Dans le cas de Warren Buffett et de ses actions Coca Cola, si le cours est inférieur à 30$ à la date d’échéance, il a l’obligation de les acheter. Rappelez-vous qu’il a reçu une prime pour cette obligation. Son prix de revient n’est pas de 30$, mais de 30$ moins la prime de 0,50$ reçue, soit un prix d’acquisition de 29,50$.

S’il avait déjà utilisé cette même stratégie deux ou trois fois auparavant, son prix descendrait à 29$, 28,50$ voire encore moins.

Si vous aviez voulu comme lui acheter des actions Coca Cola, mais en achetant directement sans passer par les options le même jour, Warren avait déjà un gain de 7 % par rapport à vous et vous vous doutez bien que sur 6 000 000 actions, ça commence à faire un joli paquet.

Le deuxième avantage est que si l’action Coca Cola ne descendait pas sous les 30$, le 15 janvier 1988, Warren Buffet gardait quand même la prime d’option de 0,50$ par action qu’il avait perçue. Sachez que la prime est définitivement acquise quoiqu’il arrive. Nous sommes partis de l’hypothèse qu’il avait placé 60 000 contrats à 0,50$, ce qui nous donne la somme de 3 millions de dollars ! Donc qu’il achète ou pas les actions, il avait déjà empoché 3 millions de dollars nets dans sa poche. Rien ne l’aurait alors empêché de refaire la même stratégie à une autre échéance jusqu’à ce que le prix de Coca Cola descende à 30$ ou pas.

Les inconvénients du Cash Secured PUT




Vous vous doutez bien que chaque médaille a son revers, il y a donc naturellement une contrepartie à ces avantages et cette contrepartie s’appelle le risque.

Puisque vous vous engagez à acheter les actions au prix d’exercice du contrat, vous devez absolument avoir les fonds nécessaires et disponibles sur votre compte, car le but final de cette stratégie est bien d’avoir les actions en portefeuille.

Premièrement, le risque se situe entre le prix réel de l’action le jour de l’échéance et le prix d’exercice. Dans le cas des acquisitions des actions Coca Cola, si le prix de Coca Cola était de 20$ le 18 janvier 1988, Warren Buffett les aurait quand même achetés 30$, soit une perte de 10$ par action, et ce sur 6 millions d’actions, nous sommes déjà sur une perte de 60 millions de dollars, moins les 3 millions de primes touchées, ça fait quand même mal au portefeuille.

Deuxièmement, si vous aviez eu l’idée de faire cette même stratégie sur des valeurs comme Lehman Brothers en 2009 ou Enron en 2001, vous auriez dû acheter au prix d’exercice, ce qui valait 0 puisque ces sociétés avaient fait faillite.

Il vaut donc mieux choisir ses valeurs avec attention et c’est là que la méthode de Warren Buffett a tout son sens puisque, même avec une faillite, il est pratiquement sûr de récupérer sa mise ou avec une légère perte.

Notre avis sur la la méthode de Warren Buffet pour payer ses actions moins chères




Voilà tout simplement comment Warren Buffet achète ses actions moins chères que vous qui placez juste un ordre limite en espérant que le cours descende, ou pas, à votre prix. Si le cours de l’action ne descendait jamais à votre prix, vous auriez juste perdu du temps et le temps c’est de l’argent. Et ça, notre ami Warren Buffett l’a parfaitement intégré.

Je dois bien évidemment vous faire les mises en garde de rigueur car j’en vois certains qui commencent à se dire que c’est super de vendre des PUT en évitant l’assignation. On garde les primes et c’est tout bénef. En théorie oui, et aussi en pratique puisque cela représente une très grande partie de mon trading. Sauf que je vous déconseille très fortement de vous lancer dans ce genre de système sans une solide formation. Ça peut être très vite dévastateur pour votre portefeuille car il y a des règles strictes d’engagement et de marge à respecter. Soit on l’apprend à travers une formation adéquate, soit on l’apprend à ses dépens et là, la facture peut être très salée si vous n’avez aucune maîtrise des prises de risque, des moments où placez vos stratégies et surtout de calculs de marges. J’ai déjà vu des investisseurs particuliers se faire rincer leur compte car ils n’avaient pas suivi les règles qu’ils n’avaient pas apprises.

Juste pour finir sur une note un peu plus joyeuse, sachez qu’aujourd’hui, c’est 400 millions d’actions qui sont dans le portefeuille de Berkshire Hathaway, qui est le fonds d’investissement de Warren Buffett. Avec un dividende de 1,68$ versé en 2021, ça fait 672 millions de dollars pour cette seule action. Autant vous dire qu’il n’a pas fini de boire du Coca Cherry, sa boisson favorite, un peu trop sucrée à mon goût.

Retenez juste que la Cash Secured PUT se met en place lorsque nous souhaitons réellement avoir les actions en portefeuille pour bénéficier de la plus-value possible, des dividendes, et pourquoi pas de revenus supplémentaires avec des options. Mais ça, ce sera le sujet peut être d’un prochain article.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.