Sicavonline : profitez d'un bonus de +1,60% sur le fonds euros en 2023 et 2024*
Comment choisir le meilleur broker en fonction de sa stratégie de trading ?

Comment choisir le meilleur broker en fonction de sa stratégie de trading ?

L’une des questions qui revient souvent de la part des traders particuliers est la suivante : « quel est le meilleur broker ? ». S’il peut sembler facile de répondre, une réponse intelligente à cette question nécessite quelques explications. En effet, le choix du courtier en Bourse doit se faire en fonction de sa stratégie de trading puisqu’un courtier Bourse pourra être parfaitement adapté pour une certaine catégorie de trader et dans le même temps totalement inadéquat pour d’autres traders.

Découvrez dans cet article, les différents types de brokers et leur fonctionnement ainsi que comment choisir un courtier en Bourse en fonction de son style de trading et son niveau de trading.

Qu’est-ce qu’un broker ?

Dans le monde de la Bourse et du trading, un broker (ou courtier) est un prestataire de services d’investissement qui occupe la place d’intermédiaire entre les traders et les marchés financiers. Le broker permet donc aux traders de pouvoir acheter et vendre des titres ou des produits dérivés sur une multitude d’actifs (actions, obligations, matières premières, devises, etc.).

Certains brokers sont multi-produits, alors que d’autres sont spécialisés sur un type de produit boursier ou un type d’actif. On retrouve ainsi des courtiers actions, des courtiers CFD, des courtiers Futures, des courtiers Obligation, etc.

Dans le cadre des marchés réglementés (actions, Futures), le broker sera membre d’une ou plusieurs bourses (Euronext Paris, London Stock Exchange, SIX Exchange, etc.) et donnera un accès pour ses clients aux bourses dont il est membre avec des conditions avantageuses.

Quand il s’agit de transactions OTC (de gré à gré) sur des marchés non réglementés, le broker va agir comme intermédiaire entre les investisseurs et les différentes contreparties éligibles de vos transactions, aussi parfois appelé fournisseur de liquidité.

Bien qu’à leurs débuts les brokers permettaient à leurs clients de placer des ordres par téléphone, aujourd’hui, la quasi-totalité des courtiers offrent une interface web ou un logiciel nommé « plateforme de trading » qui permet aux traders de placer directement et instantanément des ordres de bourse depuis un ordinateur ou un téléphone mobile.

Quels sont les différents types de broker et comment fonctionnent-ils ?

Il existe de nombreux types de brokers.

Certains étant très spécialisés sur des marchés bien précis. Puisque tout se négocie en Bourse, il existe par exemple des courtiers spécialistes du trading de matières premières agricoles (viande bovine, jus d’orange, blé, etc.) ou encore des courtiers spécialistes du trading des énergies (gaz, pétrole, électricité).

Nous allons nous focaliser ici sur les principales catégories de brokers, à savoir : les courtiers Futures, les courtiers Actions et les courtiers CFD.

Les courtiers Futures

Les brokers Futures sont des courtiers spécialistes du trading sur les contrats à terme, lesquels permettent notamment le trading de matières premières, d’indices et de devises. Le contrat à terme étant un produit financier listé en Bourse et standardisé, il n’y aura pas de grandes différences de fonctionnement d’un courtier à un autre.

Les principales différences seront tarifaires et concerneront les fonctionnalités de la plateforme mise à disposition. Les marges requises pourront également différer d’un courtier Bourse à un autre.

Il n’y a pas grand-chose d’autre à ajouter, si ce n’est que les contrats à terme s’adressent à des traders avertis en raison des risques qui sont associés et des montants requis assez élevés pour les traders.

Les courtiers Actions

La grande majorité des brokers actions vont vous donner accès aux principales bourses mondiales avec un mode de fonctionnement identique d’un courtier à un autre, comme c’est le cas avec les courtiers Futures… Il existe cependant quelques courtiers qui vont fonctionner différemment en exécutant les ordres de leurs clients sur des places financières alternatives.

Les courtiers Bourse qui fonctionnent sur des places financières alternatives (aussi connu sous le nom de MTF ou Dark Pool) vont avoir des particularités qu’il sera important pour un investisseur de prendre en compte dans le choix de son broker.

Ce que vous devez retenir à ce sujet, c’est que sur les bourses mondiales, vous pourrez généralement obtenir de bons prix d’achat et de vente à condition de payer des commissions, alors qu’avec les places financières alternatives, il n’y a généralement pas de commission de courtage, mais les prix sont généralement moins bons.

Les courtiers CFD

Les CFD sont des produits dérivés à effet de levier qui permettent de trader sur quasiment tous les actifs et places financières mondiales. La particularité étant que les transactions sur CFD sont exécutées de gré à gré et que le mode de fonctionnement sur les CFD peut fortement différer d’un broker à un autre.

Le sujet est si complexe qu’il pourrait faire à lui seul l’objet de plusieurs articles, nous allons donc résumer et simplifier les choses aujourd’hui en vous expliquant les deux modes de fonctionnement principaux des courtiers CFD.

D’un côté, nous avons les courtiers qui sont souvent définis comme « Market Maker » (teneur de marché en français). Ce type de courtier Bourse va prendre la contrepartie des transactions de ses clients et gérer le risque en optant soit pour une couverture du risque, soit pour garder le risque en interne.

Ce type de broker peut offrir des spreads fixes ou des ordres à exécution garantie. Les frais de financement pour les positions maintenues plusieurs jours sont généralement plus faibles avec ce type d’intermédiaire, alors que les spreads sont globalement plus importants.

À l’opposé, on retrouve les brokers type STP (Straight Through Processing ou « traitement direct » en français).

Ce type de courtier CFD ne prendra pas la contrepartie de ses clients, mais va automatiquement transmettre les ordres de trading de ses clients vers des contreparties tierces. Les spreads ne sont généralement pas fixes, mais bien que variables, ils seront plus serrés. Les ordres peuvent subir un slippage si le montant de la transaction est trop élevé. Avec un broker STP, les frais de financement sont plus chers qu’avec un teneur de marché.

Comparatif meilleur broker trading

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
etoroToutes les actions, 0 % commission. Votre capital est assujetti à un risque*Découvrez
courtier-trade-republicInvestissez à partir d’1€ sur les actions, ETF, plans d’investissement programmé, cryptos et produits de bourse. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-bourse-directJusqu'à 200€ jusqu'au 20/11/23 + à partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-degiro1€ de commission de courtage sur des actions françaises, américaines et ETF. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
Interactive BrokersInvestir en toute confiance dans des actions, options, contrats à terme, devises, obligations et fonds sur 150 marchés mondiaux. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
xtbInvestissez dans les actions avec 0% commission. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneo100 ordres de Bourse offerts. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
easybourseJusqu'au 31/12/23 : remboursement des frais de transfert*2 + Frais de courtage remboursés + ProRealTime offert jusqu’au 30/04/24. Risque de perte en capital*Découvrez
logo-boursobank-banque Frais de transfert remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Quel broker pour un trader débutant ? Quel broker pour un trader expert ?

Certaines offres de courtage sont plus adaptées aux débutants que d’autres. En effet, les besoins et les exigences vont évoluer au fur et à mesure qu’un trader particulier avance dans son parcours d’initiation au trading.

L’objectif pour un débutant sera de découvrir les marchés et de tenter de les comprendre dans un environnement intuitif. Les frais et les spreads ne seront alors peut-être pas les critères les plus importants, alors que l’ergonomie de la plateforme de trading, le support et le soutien apporté par le broker, ainsi que les outils pédagogiques seront probablement importants pour un trader débutant.

À l’inverse, un expert du trading sera à la recherche d’une plateforme plus sophistiquée même si son utilisation est complexe. L’assistance du broker ne sera plus un critère important et en fonction de sa stratégie, il sera sensible aux particularités de l’offre (coûts, rapidité d’exécution, spreads, conditions générales, etc.).

C’est en prenant le temps de contacter le support client du courtier Bourse pour lui poser des questions et tester la plateforme de trading en démo que vous allez pouvoir estimer s’il s’agit d’un broker adapté à votre niveau et à vos besoins.

Inutile de se diriger vers un courtier Bourse dont l’offre est réservée aux experts si vous êtes un débutant. Vous pourrez toujours changer de broker par la suite. Comme pour le permis de conduire, pour éviter de se planter, on n’apprend pas à passer le permis de conduire avec une Porsche.

Lire aussi notre article Quel type de trader êtes-vous ?

Quel broker en fonction de son style de trading ?

Il n’y a pas qu’une seule façon de trader sur les marchés financiers. On dit même qu’il y a autant de stratégies de trading que de traders. Cependant, la plupart des stratégies de trading se retrouvent dans l’une des grandes catégories de style de trading que nous allons vous présenter ci-dessous.

Scalping

Le scalping est le style de trading qui correspond à la représentation la plus courante du métier de trader, c’est-à-dire réaliser un grand nombre de transactions chaque jour et ne jouer que sur les micromouvements des marchés. Avec des trades d’une durée ne dépassant pas quelques minutes le plus souvent, et même parfois seulement quelques secondes, le trader scalper utilise des produits dérivés à effet de levier pour décupler les gains réalisés.

Quel broker pour le scalping ?

Ce style de trading nécessite un courtier Bourse qui est capable d’offrir une exécution des ordres très rapide et avec beaucoup de liquidité afin de réduire les risques de slippage. Les coûts et le prix d’exécution sont des critères importants pour déterminer quel est le courtier à choisir pour mettre en place une stratégie de scalping.

Trading Algorithmique

Le trading automatique (ou algorithmique) est assez proche du scalping à la différence que c’est un logiciel (robot trader) qui va gérer le passage des ordres. Un algorithme va passer les ordres d’achat et de vente automatiquement selon des conditions programmées.

Quel broker pour le trading algorithmique ?

Bien que la durée de trade puisse être très courte (comme en scalping), ou durer plus longtemps (de plusieurs jours/semaines), il est préférable pour le trading automatique de choisir un courtier Bourse qui répond aux mêmes exigences que celles nécessaires pour mettre en place une stratégie de scalping. Il faudra aussi veiller à ce que la plateforme de trading autorise le trading automatique (comme MetaTrader 4 ou MetaTrader 5).

Swing Trading

Le swing trading reste un style de trading court terme, même si les positions peuvent durer beaucoup plus longtemps qu’en scalping. L’horizon de temps d’un trade en swing trading peut varier de quelques jours à quelques semaines. Il s’agit d’un style de trading qui consiste à suivre les va-et-vient des prix de marché.

Quel broker pour le swing trading ?

Pour la mise en pratique de ce genre de stratégie, il est important de choisir un courtier qui offre un bon compromis entre des frais de financement pas trop importants et des coûts d’exécution compétitifs.

Trading de Position

Le trading de position est un style de trading dont l’horizon de temps peut durer quelques mois voire quelques années. Le but est de suivre une position pendant toute sa durée de vie et de construire toute une stratégie autour de la gestion de ce trade.

Quel broker pour le trading de position ?

Même si l’on ne peut pas connaître à l’avance la durée d’un trade avec de style de trading, il s’agit le plus souvent de transaction à long terme. Il faudra donc s’orienter vers des courtiers dont les frais de financement sont faibles, même si la contrepartie est de n’avoir accès qu’à un faible effet de levier.

Trading de tendance

En pratique assez proche du trading de position, le trading de tendance est aussi une stratégie plutôt long terme. Cette fois-ci, le cœur de la stratégie consiste à se focaliser sur le suivi des grandes tendances du marché.

Quel broker pour le trading de tendance ?

La rapidité et les coûts d’exécution du courtier sont moins importants que les frais de financement pour ce genre de stratégie moyen et long terme.

Comment choisir le meilleur courtier Bourse en fonction de son style de trading ?




Quand il s’agit de choisir un courtier en Bourse, il va falloir se décider entre un courtier qui est adapté au trading court terme ou un courtier qui est adapté au trading long terme.

C’est donc en fonction de l’horizon de temps de sa stratégie que l’on va pouvoir déterminer quel est le meilleur courtier à utiliser.

En ce qui concerne les courtiers Futures, la principale chose qu’il faudra vérifier est le niveau de marge exigé. Un trader qui souhaite spéculer à très court terme aura probablement des exigences de levier plus importantes que celui qui va prendre des positions à moyen ou long terme.

Il faudra notamment vérifier les niveaux de marge requis pour les positions « overnight » pour ceux qui seront amenés à garder des trades ouverts pendant plusieurs jours. Un Scalper sur les Futures devra aussi prêter attention aux montants des commissions de courtage.

Dans le cas des courtiers en actions, rappelez-vous que nous vous expliquions qu’il existe des courtiers Bourse qui placent les ordres sur des places boursières traditionnelles et d’autres sur des places alternatives.

Les premiers offrent de meilleurs prix, mais avec des commissions, alors que les seconds proposent généralement du trading sans commission, mais avec des prix qui ne sont pas toujours les meilleurs.

Un trader qui fait du court terme devrait plutôt s’orienter vers un courtier qui exécute les ordres sur une place boursière traditionnelle afin d’obtenir de meilleurs prix, d’autant plus qu’avec un volume important de transactions, les commissions seront négociables à la baisse.

À l’inverse, un trader qui fait du moyen ou long terme sur les actions sera moins sensible au prix et n’aura qu’un faible pouvoir de négociation sur le montant des commissions, il sera alors sans doute judicieux de s’orienter vers un néo-courtier proposant du trading sans commission.

Comme nous l’avons déjà évoqué quand nous vous expliquions le fonctionnement des courtiers CFD, il existe deux principales catégories de broker :

  • Le Market Maker

Le courtier market maker offre généralement des meilleures conditions pour le trading moyen et long terme. En effet, bien que les spreads soient fixes et plus larges, les frais de financement qu’un trader va payer chaque soir pour les trades maintenus pendant plus d’une journée seront plus faibles. Il est donc judicieux de choisir ce type de courtier en Bourse pour mettre en place des stratégies de trading de tendance, de trading de position et de swing trading.

  • Le broker STP

Les courtiers STP sont connus pour offrir des conditions d’exécution meilleures et des spreads serrés. En revanche, les frais de financement « overnight » sont plus élevés avec ce type de broker, ce qui conviendra alors aux traders court terme. Si votre stratégie consiste à garder vos positions moins d’une journée, comme avec le scalping ou le trading algorithmique, alors c’est sans doute le type de courtier Bourse que vous devez choisir.

Comment déceler une arnaque Broker ?

Il existe malheureusement bien trop d’arnaques en ligne et le monde du trading n’y échappe pas avec des courtiers Bourse qui sont volontairement malhonnêtes, souvent enregistrés à l’étranger dans des juridictions exotiques.

La première chose à faire pour s’assurer qu’un broker n’est pas une arnaque, c’est d’aller vérifier s’il est enregistré sur le site Regafi. Regafi est le registre des agents financiers autorisés par la Banque de France et régulés (ou autorisés) par l’AMF.

Aussi, il est toujours pertinent de prendre du recul et d’étudier l’offre d’un broker la tête froide. L’argent facile n’existe pas, donc si l’offre du courtier semble trop belle pour être vraie… il est fort possible que ce ne soit tout simplement qu’un mensonge pour vous appâter.

Méfiez-vous donc des (trop) belles promesses, des rendements garantis, des bonus ou des cadeaux trop généreux, ainsi que des promesses de retour sur investissement trop alléchantes.

En Bourse, il n’y a pas de gain sans risque et les gains sont toujours proportionnels aux risques pris.

Faut-il avoir plusieurs courtiers en Bourse ?




De nombreux traders gèrent en parallèle une stratégie long terme et une stratégie court terme. Dans ce cas, la question ne se pose pas et il est vivement recommandé d’opter pour deux courtiers aux caractéristiques et fonctionnalités différentes.

Au-delà de ce scénario, aucun courtier en Bourse ne peut vous garantir d’être à l’abri d’un problème technique. Il peut donc être judicieux d’ouvrir un compte de secours chez un autre courtier. Le compte de secours pourra permettre en cas de panne chez votre broker principal de saisir une opportunité de trading ou couvrir des positions déjà engagées.

Si vous ne disposez que d’un seul courtier en Bourse, il faut au minimum s’assurer qu’il est possible de gérer des ordres en cours par téléphone, idéalement sans surcoût.

Faire évoluer le choix de son courtier Bourse parallèlement à l’évolution de son trading

Dans la vie d’un trader, il n’est pas rare que les stratégies évoluent voire changent totalement. Nous avons eu de nombreux exemples de traders qui ont commencé en scalping pour finalement s’orienter vers du trading de tendance quelques années plus tard.

Encore une fois, si la stratégie change complètement… il ne faut pas se poser de questions et choisir un courtier qui sera adapté aux nouvelles conditions exigées par la nouvelle stratégie.

La décision de changer de broker peut aussi être motivée par des changements comme l’augmentation du capital alloué au trading ou une augmentation de la taille des trade. Un courtier en Bourse peut en effet convenir aux traders plaçant des ordres de petite taille ou de taille modérée, mais ne pas être adapté pour des transactions d’un montant important.

Ainsi, un trader devra peut-être passer d’un courtier CFD à un courtier Future pour avoir l’assurance que d’importants volumes peuvent être exécutés sans encombre. Si le trader décide de continuer à négocier des CFD, il devra s’assurer au préalable que le courtier est en mesure d’exécuter le montant souhaité sans re-cotation et sans trop de slippage.

Pour conclure, n’hésitez pas à prendre le temps de revoir les nombreux avis de courtier Bourse réalisé par Café de la Bourse.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.