Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Les chiffres économiques à suivre en février 2024

Les chiffres économiques à suivre en février 2024

Au cœur des attentes de nombreux traders, les publications de chiffres économiques sont des moments importants qu’un trader doit préparer et anticiper. Les publications de chiffres économiques sont souvent des événements générant une importante volatilité sur les marchés, et parfois l’amorce d’une nouvelle tendance.

Découvrez pourquoi et comment trader les annonces économiques en vidéo, ainsi que notre calendrier des chiffres économiques à absolument suivre en février 2024.

Bourse : pourquoi et comment suivre la macro ?

Trader : pourquoi suivre les chiffres économiques ?

Les chiffres économiques sont l’équivalent des comptes de résultats des entreprises au niveau d’un pays ou d’une zone géographique. Les publications officielles de chiffres et de statistiques économiques regroupent des informations telles que l’inflation, le taux de chômage, la balance commerciale (importations vs exportations), le sentiment des consommateurs ou encore les ventes de biens immobiliers.

Toutes ces données vont permettre aux traders de mesurer la santé financière et économique d’un pays. Un trader sur les indices boursiers ou sur les devises va devoir utiliser ces données pour tenter de déterminer les grandes tendances macro-économiques.

L’analyse des données macro-économiques peut également être appliquée pour le trading sur actions ou le trading sur les matières premières, car bien que moindre, l’impact de l’analyse fondamentale d’une zone géographique aura un effet sur de nombreux marchés.

Quels sont les impacts des chiffres économiques sur les marchés financiers ?

Au moment d’une publication de chiffres économiques ou de statistiques macro-économiques, il peut y avoir un impact instantané sur les devises et sur les indices boursiers concernés. Le plus souvent, il y a un impact immédiat lorsque le chiffre annoncé provoque un effet de surprise. Logiquement, une mauvaise nouvelle va faire baisser les cours, alors qu’une bonne nouvelle fera monter les cours.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’au-delà de l’annonce d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle pour l’économie, c’est davantage la déception ou la satisfaction associée à l’annonce qui va créer une réaction rapide sur les marchés.

Ainsi, par exemple, une annonce d’un taux de chômage qui passe de 2 % à 3 % est une mauvaise nouvelle économique en soi, mais si les opérateurs de marchés avaient anticipé une hausse annoncée à 4 %, alors le nouveau taux de chômage sera perçu comme une bonne nouvelle.

Une fois l’effet d’annonce dissipé, le chiffre en lui-même sera pris en compte de façon plus objective par les investisseurs ayant une anticipation à moyen ou long terme. Un bon chiffre sera ainsi un élément en faveur du début ou de la poursuite d’une tendance haussière dans le temps, alors qu’un mauvais chiffre sera un facteur en faveur du début ou de la poursuite d’une tendance baissière.

Comment anticiper les annonces économiques en trading ?

Revenons plus en détail sur la façon dont il faut anticiper un chiffre économique. Un trader qui va consulter un calendrier économique va disposer de plusieurs informations sur chaque donnée économique :

  • le chiffre précédent (celui de la dernière publication du chiffre) ;
  • le consensus (prévision moyenne parmi un groupe représentatif d’économistes) ;
  • le chiffre actuel (disponible une fois publié par l’autorité compétente).

Certains sites affichent également leurs propres prévisions comme c’est le cas pour la section « forecast » du calendrier ci-dessous.

Exemple de calendrier économique

exemple calendrier economique

Source : TradingEconomics

Comme nous avions commencé à l’expliquer, en trading à court terme, c’est l’effet d’annonce qui compte davantage que le chiffre. Un trader ne va donc prêter que peu d’attention à la différence entre le chiffre précédent et le chiffre actuel, mais il va attacher une grande importance à la différence entre les attentes des analystes et le chiffre publié.

Pour mieux comprendre, prenons plusieurs exemples concrets.

Imaginons que l’inflation de la zone euro soit de 7 % et que les spéculateurs anticipent que l’inflation passe à 9 %. Si l’inflation passe en effet à 9 %, alors il n’y aura probablement aucune réaction immédiate sur le marché. On dit alors que l’information est « pricée », ce qui signifie que l’information a déjà été prise en compte par les traders et que le prix actuel des marchés intègre déjà ce niveau d’inflation.

Maintenant, dans le même scénario hypothétique, si l’inflation passe à 11 %. Alors ce serait doublement une mauvaise nouvelle. Mauvaise, car l’inflation augmente, mais surtout car elle augmente plus que ce que les analystes avaient estimé. Dans une telle situation, l’impact sur les marchés boursiers serait sûrement violent et soudain.

Paradoxalement, et toujours dans le même scénario, si l’inflation augmente à 8 % et bien qu’il s’agisse d’une mauvaise nouvelle d’un point de vue objectif, l’annonce de l’inflation à 8 % aurait probablement un effet positif sur les marchés, car l’augmentation est inférieure aux anticipations.

Pour conclure, si l’inflation devait passer à 5 % dans notre scénario… alors ce serait doublement une bonne nouvelle. Bonne nouvelle d’un point de vue objectif puisque l’inflation serait en baisse, et surtout bonne nouvelle car le chiffre annoncé serait alors bien inférieur aux estimations. Dans ce cas, il serait fort probable que l’annonce du chiffre ait un impact fortement positif.

Les chiffres américains importants pour février 2024




Moteur de l’économie mondiale, les chiffres américains sont certainement les plus suivis par les traders du monde entier. Voici ci-dessous notre calendrier économique pour le mois de février 2024 :

calendrier economique USA Fevrier 2024

Prenons le temps de comprendre quels sont les 3 chiffres macro-économiques les plus importants aux États-Unis.

Non-Farm Payrolls (NFP)

Le Non-Farm Payrolls est un rapport sur l’emploi publié mensuellement, généralement le premier vendredi de chaque mois, qui affecte fortement le dollar américain, le marché obligataire et le marché boursier. Le programme CES (Current Employment Statistics) de l’U.S. Department of Labor – Bureau of Labor Statistics, enquête sur environ 141 000 entreprises et agences gouvernementales, représentant environ 486 000 lieux de travail individuels, afin de fournir des données détaillées sur l’emploi, la rémunération horaire et les revenus des travailleurs non agricoles.

Balance Commerciale

Les États-Unis enregistrent des déficits commerciaux constants depuis 1976 en raison de fortes importations de pétrole et de produits de consommation. Le niveau de la balance commerciale est important pour les traders sur les devises, car c’est une donnée qui permet d’estimer les flux de capitaux en devises étrangères. La Chine est le premier partenaire commercial et représente 16 % du commerce total. Viennent ensuite le Canada (15 %) et le Mexique (15 %).

Indice de consommation du Michigan

L’indice des attentes des consommateurs du Michigan se concentre sur trois domaines : comment les consommateurs perçoivent les perspectives de leur propre situation financière, comment ils perçoivent les perspectives de l’économie générale à court terme et leur vision des perspectives de l’économie à long terme. Chaque enquête mensuelle contient environ 50 questions de base, dont chacune suit un aspect différent des attitudes et des attentes des consommateurs. Les échantillons des enquêtes auprès des consommateurs sont statistiquement conçus pour être représentatifs de tous les ménages américains, à l’exclusion de ceux de l’Alaska et d’Hawaï. Chaque mois, un minimum de 500 entretiens sont réalisés par téléphone.

Lire aussi notre dossier Comment  trader l’EUR / USD ?

Les chiffres européens importants pour février 2024




Au niveau des chiffres économiques européens, il faudra principalement suivre les chiffres de l’Allemagne, de la France et de l’Italie. Bien que moins importants, il peut également être utile de regarder les chiffres de l’Espagne et du Portugal.

Les chiffres à surveiller concernent l’emploi et le chômage, la rémunération des travailleurs, l’inflation, la balance commerciale, etc.

Nous allons ici nous focaliser sur quelques chiffres publiés au niveau européen.

calendrier economique Europe fevrier 2024

Source : TradingEconomics

Taux de chômage européen

Dans la zone euro, le taux de chômage mesure le nombre de personnes en recherche active d’emploi en pourcentage de la population active.

Le précédent taux de chômage en Europe était de 6,4 % en janvier 2024. La prochaine publication du chiffre sur le chômage en Europe est attendue pour le 1er février 2024 à 11h. Les prévisions des économistes penchent pour un taux de chômage en légère hausse, à 6,6 %.

Évolution du taux de chômage en Europe – 1 an

Évolution du taux de chômage en Europe – 1 an

Source : TradingEcononomics

Évolution du taux de chômage en Europe – 25 ans

Évolution du taux de chômage en Europe – 25 ans

Source : TradingEcononomics

Taux d’inflation en Europe

Dans la zone euro, le taux d’inflation est calculé en utilisant la moyenne pondérée des agrégats de l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH). Les principales composantes de l’IPCH sont les suivantes : alimentation, alcool et tabac (19 % du poids total), énergie (11 %), biens industriels non énergétiques (29 %) et services (41 %).

Les agrégats de l’IPCH sont calculés comme la moyenne pondérée des composantes de l’IPCH de chaque pays. Le poids d’un pays est sa part des dépenses monétaires de consommation finale des ménages dans le total du groupe de pays. Les IPCH locaux sont fournis à Eurostat par les instituts nationaux de statistique.

Le précédent taux d’inflation en Europe, dévoilé le 17 janvier 2024, était de 2,9 % soit en légère hausse par rapport à l’annonce de décembre 2023. Le taux d’inflation en Europe a connu une baisse depuis le mois de novembre 2022, passant de plus de 10 % à 2,9 %, notamment en octobre et novembre 2023, en passant de 4,3 % à 2,4 %. Le jeudi 1er février 2024, les nouveaux chiffres de l’inflation en Europe seront publiés par Eurostat. Le consensus des analystes prévoit une nouvelle baisse de l’inflation avec un taux à 2,2 %. L’inflation se rapproche de plus en plus de l’objectif de la BCE à 2 %. Est-ce que cela pourrait conduire à une baisse des taux au milieu de l’année ?

Évolution de l’inflation en Europe

Évolution de l’inflation en Europe (1)

Source : TradingEcononomics

Taux d’évolution du PIB européen

La zone euro est la deuxième plus grande économie du monde. Sur les 19 États membres qu’il comprend, les plus grands sont : l’Allemagne (29 % du PIB total), la France (20 %), l’Italie (15 %) et l’Espagne (10 %).

Du côté des dépenses, la consommation des ménages est la principale composante du PIB et représente 54 % de son utilisation totale, suivie par la formation brute de capital fixe (21 %) et les dépenses publiques (20 %). Les exportations de biens et de services représentent 47 % du PIB tandis que les importations représentent 43 %, une différence qui permet d’augmenter le PIB total de 4 %.

Le précédent chiffre sur la croissance annuelle du PIB en Europe, publié le 7 décembre 2023, était de 0 %.

La prochaine publication de la croissance annuelle du PIB européen est prévue pour le mardi 30 janvier 2024 à 11h. Les analystes n’anticipent plus une récession de la croissance du PIB européen, mais un taux de croissance en légère hausse par rapport à décembre, passant de 0 % à +0,4 %. Si nous pouvons effectivement constater une baisse de l’inflation, l’absence de croissance est cependant inquiétante.

Évolution du PIB en Europe

Evolution PIB Europe 2023

Source : TradingEcononomics

Lire aussi notre guide Comment investir dans le pétrole

Les chiffres importants des autres pays du monde pour février 2024



Bien que le Dollar US et l’Euro soient les devises utilisées dans 80 % des échanges commerciaux dans le monde, il peut être intéressant de se pencher sur les annonces économiques d’autres pays.

Le PIB de la Chine

La Chine est un des moteurs de l’économie mondiale, il peut donc être pertinent de mesurer la santé économique de ce pays en suivant l’évolution de son PIB.

En Chine, le produit intérieur brut est divisé en trois secteurs : primaire, secondaire et tertiaire. L’industrie primaire comprend l’agriculture, la foresterie, l’élevage et la pêche et représente environ 9 % du PIB. Le secteur secondaire, qui comprend l’industrie (40 % du PIB) et la construction (9 % du PIB), est le plus important. Le secteur tertiaire représente les 44 % restants de la production totale et comprend le commerce de gros et de détail, Transport, stockage et poste, Intermédiation financière, Immobilier, Services d’hôtellerie et de restauration et autres.

La dernière publication du PIB en Chine a eu lieu le mercredi 17 janvier 2024 et le taux de croissance du PIB chinois était de 5,2 %. Nous observons donc que la croissance chinoise redémarre légèrement, bien que la tendance constatée puis 2021 soit plutôt baissière en raison des conséquences de la pandémie de Covid-19 et de la crise immobilière. Nous sommes bien loin de la croissance à deux chiffres à laquelle les investisseurs ont pu être habitué il y a encore quelques années. La prochaine publication du PIB chinois est prévue pour le 16 avril 2024, et les analystes prévoient que la croissance chinoise repassera à 5 %.

Évolution du PIB chinois

Évolution du PIB chinois

Source : TradingEconomics

Les décisions de taux au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, le taux d’intérêt de référence est fixé par le Comité de politique monétaire (MPC). Le taux d’intérêt officiel de la Banque d’Angleterre est le taux repo. Ce taux de pension s’applique aux opérations d’open market de la Banque d’Angleterre avec un groupe de contreparties (banques, sociétés de crédit immobilier, maisons de titres).

La dernière réunion de la Banque d’Angleterre pour décider des taux d’intérêts directeurs a eu lieu le 14 décembre 2023. La prochaine annonce des taux directeur du Royaume-Uni aura lieu le 1er février 2024 à 13h. Les analystes anticipent un maintien du niveau des taux d’intérêt, avec un taux directeur de 5,25 %.

Évolution du taux directeur du Royaume-Uni

Évolution du taux directeur du Royaume-Uni (1)

Source : TradingEconomics

Le PIB du Japon

L’économie de marché libre et industrialisée du Japon est la quatrième du monde. Le Japon possède la plus grande industrie électronique et la troisième plus grande industrie automobile au monde. L’économie japonaise est bien connue pour son efficacité et sa compétitivité dans les secteurs axés sur les exportations, mais la productivité est plus faible dans des domaines tels que l’agriculture, la distribution et les services.

Suivre l’évolution du PIB japonais est donc un indicateur important de la santé économique mondiale, et bien sûr, devient indispensable pour les traders sur le JPY ou le Nikkei.

La dernière publication du PIB japonais a eu lieu le 7 décembre 2023. Les analystes prévoyaient une baisse de la croissance du PIB avec une croissance passant de +3,6 % à -2,1 %. Finalement, le taux de croissance a bien plus chuté que prévu en passant à -2,9 %. Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour l’économie japonaise. La prochaine publication est prévue pour le 14 février 2024 à 12h50. Pour l’instant, il n’y a aucune anticipation des analystes.

Évolution de la croissance du PIB Japonais

Evolution croissance PIB japonais 2023

Source : TradingEconomics

La confiance des consommateurs en Suisse

En Suisse, l’enquête de confiance des consommateurs est réalisée chaque année, aux mois de janvier, avril, juillet et octobre. Environ 1 000 ménages sont interrogés par le Secrétariat d’État à l’économie sur leur évaluation subjective de la situation économique, de la situation financière du ménage en question, de l’inflation, de la sécurité de l’emploi, etc. Généralement, la confiance des consommateurs est élevée lorsque le taux de chômage est faible et la croissance du PIB élevée. Les mesures de la confiance moyenne des consommateurs peuvent être des indicateurs utiles du montant que les consommateurs sont susceptibles de dépenser.

Nous pouvons constater depuis le mois de janvier 2022 que la confiance des consommateurs suisses est fortement négative. La prochaine publication, attendue le 2 février 2024, devrait rester assez basse puisque les analystes anticipent un indice de confiance des consommateurs à -28.

confiance consommateurs suisses

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.