Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Appel de marge : qu’est-ce que c’est ? Comment l’éviter ?

Appel de marge : qu’est-ce que c’est ? Comment l’éviter ?

En trading, la gestion des risques est primordiale. Un aspect crucial de cette gestion des risques est la bonne compréhension du fonctionnement de l’appel de marge, un mécanisme qui assure la sécurité des marchés et des traders.

Cet article vise à démystifier l’appel de marge, en expliquant son fonctionnement, son mode de calcul, et les différentes façons dont il peut se manifester dans le trading et comment un trader peut l’éviter.

Qu’est-ce que l’appel de marge ?

Un appel de marge est un évènement qui survient lorsqu’un trader fait du trading sur marge, et que la balance (capital moins perte latente) disponible dans son compte de trading chute en dessous du niveau requis par le courtier pour maintenir les positions ouvertes. Cela signifie que les pertes sur les positions ouvertes (pertes latentes) sont telles que le trader doit, soit ajouter des fonds supplémentaires pour répondre aux exigences de marge, soit fermer certaines positions pour libérer de la marge. Si le trader ne répond pas à l’appel de marge, le courtier peut automatiquement fermer des positions pour prévenir des pertes plus importantes.

Veuillez noter que certains courtiers vont appeler « Appel de marge » l’action de fermer les positions, alors que chez d’autres courtiers, il ne s’agira que d’une notification et l’action de fermer les positions automatiquement s’appellera alors le « Stop out ». Les termes et la façon de gérer cet évènement de trading diffèrent surtout en fonction des pays, attention donc si vous tradez les futures avec un courtier US.

Les appels de marge concernent uniquement le trading sur marge, comme les options, les futures et le SRD. Les turbos, les warrants et les certificats Leverage and Short ne sont pas soumis aux appels de marge.

Notons que la marge peut être différente pour les positions de daytrading et pour les positions overnight. Pour maintenir sa position plus d’une journée, le niveau de marge requis peut doubler en fonction de certains produits dérivés et chez certains courtiers.

Mode de calcul de l’appel de marge

Le mode de calcul d’un appel de marge dépend des spécificités du produit financier choisi et des règles de chaque courtier. Il faudra donc que le trader se renseigne au préalable auprès de son courtier concernant les règles de marges et les modes de calcul pour le produit financier qu’il veut trader. Mais tâchons de prendre un exemple générique.

Supposons qu’un trader prenne une position sur un produit financier avec un effet de levier.

Exemple de calcul d’un appel de marge

  • Un trader achète 5 contrats sur un produit, chaque contrat valant 100 unités à 110 $ l’unité (soit un montant total de 55 000 $). Le trader dispose de 28 000 $ de dépôt sur son compte dans notre exemple.
  • La marge initiale requise par contrat est de 700 $, soit 3 500 $ pour les 5 contrats.
  • La marge de maintenance par contrat est fixée à 610 $, soit 3 050 $ pour les 5 contrats.
  • Si la valeur du contrat chute à 60 $ l’unité (-50 $ de perte par contrat), la valeur totale de la position est maintenant de 30 000 $ (5 contrats x 100 unités x 60 $). Le trader a donc une perte latente de 25 000 $ (55 000 $ – 30 000 $)
  • Le trader est en position d’appel de marge car il n’a plus de quoi maintenir ses positions ouvertes. La perte latente de 25 000 $ + 3 050 $ = 28 050 $, ce qui dépasse son dépôt initial de 28 000 $.
  • Le trader doit donc verser un dépôt de garantie supplémentaire ou ajuster sa position.

Il est important de noter que ce n’est qu’un exemple et que le mode de calcul exact peut varier en fonction des conditions du marché, des règles de la chambre de compensation, et des politiques du courtier. Il est essentiel de consulter les termes et conditions spécifiques de votre courtier pour comprendre comment les appels de marge sont calculés pour votre compte de trading.

Consulter également notre article Comment devenir un pro du trading

Différence entre la marge initiale et la marge de maintenance

Il est important de bien comprendre la différence entre la marge initiale et la marge de maintenance :

– La marge initiale est le montant que les traders doivent déposer pour ouvrir une position à effet de levier. Elle représente un pourcentage de la taille totale de la position et sert de garantie pour couvrir les pertes potentielles qui pourraient survenir en raison des mouvements du marché. Une fois que le trader a consommé toute sa marge initiale, il ne peut plus ouvrir de nouveaux trades.

– La marge de maintenance, en revanche, est le solde minimum que le trader doit maintenir dans son compte pour garder une position ouverte. Si la balance du compte tombe en dessous de ce niveau en raison de pertes sur les positions en cours, un appel de marge est déclenché, obligeant le trader à ajouter des fonds supplémentaires ou à fermer des positions pour rétablir la marge de maintenance.

En conclusion, la marge initiale est le montant requis pour commencer à ouvrir un trade, tandis que la marge de maintenance est le montant nécessaire pour continuer à garder le trade ouvert.

Les différents types d’appel de marge

 L’appel de marge peut être très différent en fonction du type de produit financier négocié, comme sur les positions en SRD, sur les futures ou sur les options. Voici comment cela fonctionne pour chacun des principaux produits de trading à marge.

SRD

Le SRD permet aux investisseurs d’acheter des actions et de les payer à une date ultérieure, généralement à la fin du mois boursier. Cela offre l’avantage de pouvoir investir avec un effet de levier, c’est-à-dire d’emprunter pour investir au-delà de la mise initiale, ce qui peut augmenter le potentiel de gain (et de perte).

Si le cours des actions achetées en SRD baisse, l’investisseur peut se retrouver dans une situation où sa couverture (le capital initial plus toute plus-value non réalisée) ne suffit plus à compenser les pertes potentielles. Dans ce cas, le broker est obligé par la réglementation de procéder à un appel de marge. L’investisseur doit alors reconstituer sa couverture sous 24 heures, en ajoutant des fonds à son compte pour maintenir ses positions ouvertes. Si l’investisseur ne répond pas à cet appel de marge, le courtier a le droit de clôturer les positions pour limiter les pertes.

Les futures (ou contrats à terme)

Pour les contrats à terme, l’appel de marge est déclenché lorsque les pertes sur une position ouverte dépassent la marge initialement déposée. Sur les future, les gains et les pertes sont calculés chaque jour, et les appels de marge sont effectués en conséquence pour refléter ces changements.

Il faut spécialement faire attention aux différences entre les marges de jour et les marges overnight avec les contrats futures.

Les options

Les options ont une dynamique différente car elles donnent le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif à un prix fixé. L’appel de marge pour les options peut survenir si l’acheteur de l’option choisit d’exercer son droit et que le vendeur de l’option doit sécuriser les fonds nécessaires pour couvrir sa position.

Un appel de marge peut aussi survenir quand vous êtes vendeur d’une option.

Différence entre les futures et le SRD

La différence principale entre un appel de marge sur un contrat à terme et sur une position avec le Service de Règlement Différé (SRD) réside dans la nature des produits et la manière dont la marge est gérée.

Bien que les deux impliquent un appel de marge en cas de pertes, les contrats à terme sont plus axés sur la gestion quotidienne des fluctuations de marché, tandis que le SRD est plus concerné par le maintien à long terme d’une position à crédit jusqu’à la date de règlement.

Différence selon les courtiers Bourse

S’il y a bien un cadre réglementaire qui impose des conditions dans les utilisations des produits à effet de levier, la gestion des appels de marge peut fortement varier d’un courtier à l’autre en fonction de leurs politiques internes et des produits financiers proposés. En guise d’exemple, voici comment Bourse Direct et Interactive Brokers gèrent les appels de marge.

Bourse Direct est un courtier français qui offre des services de trading principalement pour les actions et le SRD (Service de Règlement Différé). Les appels de marge chez Bourse Direct sont déclenchés lorsque la valeur des titres achetés sur marge chute et que le niveau de couverture devient insuffisant.

Interactive Brokers propose des comptes sur marge qui permettent aux clients d’emprunter des fonds pour investir, en utilisant leur portefeuille comme collatéral.

IBKR offre deux types de comptes sur marge, le compte sur marge standard et le compte Portfolio Margin, qui a des exigences de marge généralement moins importantes. Les appels de marge chez Interactive Brokers sont basés sur des calculs quotidiens des pertes et gains, et si les pertes excèdent la marge disponible, le client doit soit ajouter des fonds, soit réduire sa position.

Appel de Marge : comment cela fonctionne en pratique ?




En fonction du courtier, l’appel de marge peut être une alerte pour vous inviter à déposer plus sur votre compte pour pouvoir maintenir vos positions perdantes ouvertes, ou bien être la fermeture des positions les plus perdantes automatiquement par le courtier, ou la fermeture de toutes les positions perdantes, ou encore la mise en place automatique d’un Hegde sur vos positions perdantes le temps que vous preniez une décision.

En général, l’appel de marge intervient à la suite de plusieurs notifications vous alertant d’une surexposition de votre compte. Il faut vraiment bien se renseigner en amont auprès de son courtier car chaque broker a une politique de traitement des appels de marge différentes.

Appel de Marge : comment l’éviter ?




Subir un appel de marge peut entraîner des conséquences désastreuses sur votre capital et votre performance de trading, car bien souvent, les positions ne sont pas fermées au meilleur moment. Ainsi, l’appel de marge peut vous forcer à sortir de vos positions au pire moment, alors même que le marché est sur une zone de support sur le point de se retourner.

Sans oublier, que si votre broker ferme toutes vos positions lors d’un appel de marge, il ne fera pas le tri entre les bonnes et les mauvaises positions, et il pourrait fermer des trades que vous auriez eu intérêt à garder.

Il est donc primordial de savoir gérer efficacement les niveaux de marge. Et éviter un appel de marge nécessite une stratégie prudente et une surveillance constante de votre portefeuille.

Cela peut sembler évident, mais il est utile de rappeler que le capital dans votre compte doit être suffisant pour couvrir les exigences de marge de vos positions ouvertes. Il est conseillé de ne pas utiliser tout votre capital disponible pour la marge, afin d’avoir une marge de sécurité.

L’utilisation de Stop Loss pour les positions qui tournent mal peut limiter vos pertes en fermant automatiquement une position lorsque le marché atteint un certain prix défavorable, et ainsi ne pas accumuler des pertes qui pourraient vous amener jusqu’à l’appel de marge.

Finalement, une utilisation modérée de l’effet de levier sera la meilleure arme du trader pour éviter le scénario de l’appel de marge. Et si vous deviez utiliser un effet de levier un poil plus important, faites-le sur différentes valeurs (ex : CAC 40 et pétrole), ainsi vous pouvez avoir une exposition plus importante mais sur des valeurs faiblement corrélées, les pertes sur une valeur pourront être compensée un temps par les gains sur une autre valeur.

Appel de Marge : quels sont les risques ?




Comme nous l’expliquions précédemment, faire face à un appel de marge peut avoir des répercussions graves sur vos fonds et vos résultats en trading. En effet, il arrive souvent que les positions soient clôturées à des moments inopportuns. Par exemple, un appel de marge peut vous contraindre à liquider vos positions dans des conditions défavorables.

De plus, il est important de se rappeler que si votre courtier procède à la fermeture de toutes vos positions en réponse à un appel de marge, il ne distinguera pas les positions potentiellement profitables de celles qui ne le sont pas. Ainsi, il se peut que des positions avantageuses soient fermées, alors qu’il aurait été préférable de les maintenir ouvertes.

Les risques associés aux appels de marge incluent donc non seulement la possibilité de perdre une partie significative de votre capital, mais aussi celle de manquer des opportunités de marché favorables. Cela peut également entraîner une réaction en chaîne de fermetures de positions, ce qui peut amplifier les pertes et réduire la capacité à récupérer lors de mouvements de marché ultérieurs. Il est donc crucial de gérer activement votre marge pour éviter ces situations.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.